Diag Immo

Thermographie : comment ça marche ?

Thermographie : comment ça marche ?

Appliquée au bâti, la thermographie est un procédé permettant de mettre en évidence des anomalies et défauts impactant à la baisse les performances énergétiques d’une habitation. Comment fonctionne ce procédé ? Pourquoi y recourir ?

Qu’est-ce que la thermographie ?

La thermographie repose sur le principe que toute matière vivante ou non émet un rayonnement qui est fonction de sa température, et ce, dès lors que le mercure est supérieur au zéro absolu, c’est-à-dire au-dessus de – 273,15° Celsius.

Ce rayonnement qui traduit donc la température du matériau est parfois visible à l’œil nu, notamment quand il est incandescent. Ainsi, si l’on prend un morceau de fer chauffé dans une forge, plus son incandescence est importante, plus sa température est élevée.

Si dans cet exemple nos yeux sont capables de percevoir le rayonnement émis, ce n’est plus le cas dès que les longueurs d’ondes sont situées dans les infrarouges (IR). En revanche, quelques animaux sont en mesure de percevoir les IR comme le crotale et certains reptiles. L’homme en est incapable, à moins d’employer une caméra thermographique. Celle-ci fait alors apparaître les objets nous entourant selon une échelle de couleurs correspondant à une échelle des températures.

Appliquée à une maison ou à un immeuble, cette technique est un outil de diagnostic permettant alors d’obtenir une image thermique du bâtiment. L’intérêt de cette dernière est alors de mettre en évidence et de localiser avec précision tous les défauts à même de compromettre les performances énergétiques :

  • les ponts thermiques ;
  • la détérioration importante des isolants thermiques ;
  • la perte d’étanchéité des ouvrants (portes et fenêtres) ;
  • les problèmes d’humidité ;
  • etc.

La thermographie pour prioriser les travaux d’isolation à effectuer

Pour louer ou vendre un bien immobilier

Une maison ou un appartement peu énergivore trouve toujours acquéreur plus rapidement qu’une passoire énergétique. En outre, la vente se fait généralement à un meilleur prix pour le vendeur quand des travaux d’isolation ont été déjà réalisés. Même tendance dans le cas d’une location.

Si bailleurs et propriétaires ont donc tout intérêt à renforcer les performances énergétiques de leurs biens immobiliers, par où commencer ? Quels sont les travaux les plus urgents ? Faut-il revoir l’isolation thermique ou faire changer les fenêtres vieillissantes ?

Seule la thermographie permet de comprendre et de détecter les défauts et malfaçons à l’origine d’une surconsommation énergétique. Effectuée par un diagnostiqueur certifié, celle-ci est un outil d’aide de prise de décision car elle donne la possibilité de prioriser les travaux à réaliser pour réduire la facture énergétique.

Pour une résidence principale

La thermographie est également un outil de diagnostic fort utile dans le cas d’une résidence principale. En effet, comme évoqué précédemment, ce procédé non destructif permet de cartographier les pertes de chaleur et de comprendre quels sont les travaux les plus urgents pour maîtriser sa dépense énergétique. Par ailleurs, cela contribue indirectement à un plus grand confort intérieur.

Enfin, si vous venez de faire construire, faire intervenir un diagnostiqueur immobilier pour une thermographie avant réception de votre habitation permet de s’assurer que les travaux d’isolation ont convenablement été réalisés.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (16 votes. Moyenne : 5,00 sur 5 votes.)
Loading...