Diag Immo

Comment est calculé un DPE ?

Comment est calculé un DPE ?

Les diagnostics immobiliers sont indispensables lorsqu’on veut acheter ou louer une maison ou un appartement. Leur rôle consiste à informer le futur acquéreur ou locataire sur l’état du bien immobilier dont il est intéressé. Cette étude se base sur plusieurs facteurs parmi lesquelles, la performance énergétique. Celle-ci est importante lors des diagnostics immobiliers d’autant plus qu’elle renseigne sur la consommation d’énergie du logement et sur les émissions des gaz à effet de serre au sein de celui-ci.

Le diagnostic de performance énergétique : qu’est-ce que c’est ?

Encore connu sous le nom de DPE, le diagnostic de performance énergétique mérite une attention particulière lorsqu’on souhaite acquérir un bien immobilier. Ce dernier est obligatoire pour la vente depuis 2006 et pour la location depuis 2007 en France. Chaque propriétaire devrait le présenter avant la signature du contrat. Comme son nom l’indique, l’étude réalisée sur les performances énergétiques d’un logement consiste à faire une évaluation sur sa consommation énergétique par rapport au chauffage, l’eau chaude sanitaire, la climatisation et l’importance des émissions des gaz à effet de serre. La DPE informe également sur les normes ou recommandations liées à la gestion du bien en question afin de réduire sa consommation d’énergie sans oublier les travaux à réaliser pour optimiser sa performance d’énergie. Réalisé par un expert du secteur immobilier, il a une validité de 10 ans.

Le calcul du diagnostic de performance énergétique

En tant qu’élément important dans la vente, l’achat ou la location d’un logement, il est important de savoir comment il est calculé. Les pertes d’énergie qui entrainent automatiquement la surconsommation dans de nombreuses habitations, sont majoritairement à l’origine des changements climatiques qu’on observe dans le mode aujourd’hui. Face à cette situation, il devient judicieux de prendre des mesures importantes pour réduire les déperditions énergétiques. C’est d’ailleurs suite à ce triste constat que la plupart de pays comme la France exigent un diagnostic sur les performances d’énergies avant la vente ou la location d’une maison ou d’un appartement. Le résultat d’un DPE varie selon qu’il s’agisse d’un logement individuel ou collectif. Il existe une réglementation pour le calcul d’un diagnostic énergétique. Pour une étude conventionnelle, le spécialiste en charge de réaliser un tel diagnostic travaille à l’aide d’un logiciel qui prend en compte toutes les données relatives aux systèmes de chauffage, production d’eau chaude, ventilation, climatisation, isolation pour une évaluation objective du niveau de consommation énergétique et de la quantité des gaz rejetés ainsi que le coût de consommation annuel. S’il s’agit d’une évaluation réelle, elle se fera sur la base des factures grâce auxquelles le diagnostiqueur calcule la moyenne de la consommation d’énergie et des gaz rejetés sur les 3 dernières années.

calculer le DPE

Comment lire un DPE ?

Le diagnostic de performance énergétique est l’un des plus connus et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est important de savoir le lire. Cette évaluation présente deux notes correspond à la consommation d’énergie et de la quantité des gaz à effet de serre. La première étiquette concerne la consommation annuelle d’énergie dont la classification va de A à G selon le niveau de consommation. Les logements appartenant à la catégorie A, consommant moins de 50kWh/an seraient les moins énergivores et ceux de la catégorie G dont la consommation est supérieure à 450 kWh/an seraient les plus énergivores. La seconde étiquette évalue le climat, soit la quantité des gaz rejetés. Les niveaux vont également de A à G où les logements rejetant moins de 50kégCO2 par mètre carré seraient les meilleurs et ceux dont la quantité de gaz dépasse 80 kégCO2 seraient les plus mauvais.

Pourquoi réaliser un DPE ?

La réalisation d’un diagnostic de performance énergétique présente de nombreux avantages aussi bien pour le propriétaire du bien immobilier que pour l’acquéreur ou le locataire. C’est le moyen par lequel le client s’informe sur le niveau de consommation d’énergie de la maison ou de l’appartement qu’il s’apprête à acheter. Ceci étant, en lisant le diagnostic, ce dernier peut facilement évaluer l’investissement qu’il devra faire sur le bâtiment. Cela va de soi que les logements énergivores sont les moins favorisés sur le marché d’autant plus qu’ils nécessitent des coûts de consommation énergétiques élevés. De son côté, le propriétaire augmente ses chances de vendre plus rapidement son bien en faisant son diagnostic énergétique. Cela apparaît comme un investissement rentable surtout lorsqu’on décide de réaliser des travaux de rénovation visant à rendre le bien plus neuf avant sa vente. Les logements dotés d’une bonne performance d’énergie sont sans doute les plus recherchés par les acheteurs et locataires d’où la nécessité d’engager des travaux si le vôtre est ancien. Moins votre maison ou appartement consomme, plus rapidement vous pouvez le vendre et à un prix intéressant.

Le DPE est indispensable lorsqu’on veut mettre son bien en vente ou en location. Il peut être calculé de diverses façons, soit sur la base de factures sur une certaine période, soit par rapport aux différentes données techniques du logement. Quoi qu’il en soit, il peut considérablement influencer la vente ou la location de votre bien.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Pas encore de vote.
Loading...